Délégataires

Le projet ProSol SENIOR

Ce projet vise à améliorer le suivi du parcours de soin pour les seniors et leurs aidants professionnels dans les zones rurales et de montagne transfrontalières franco-italiennes. 

Les partenaires ont identifié une problématique générale concernant la multiplicité des acteurs intervenant dans le suivi d’un patient au quotidien et post hospitalisation et le manque d’outils pour la coordination de ces différents soins.

Deux axes de travail :
  • Structurer le parcours de soin autour de la personne, notamment en amont et en aval de l’hospitalisation, afin de préserver au maximum l’autonomie.
  • Développer de nouveaux produits et services en matière de prévention santé. L’enjeu, ici, est de traiter perte d’autonomie avant qu’elle intervienne, le plus tôt possible, donner les clés à nos concitoyens d’une longue en bonne santé et chez soi le plus longtemps possible.

Lancement PROSOL SENIOR 

Maison sport santé de Provence Alpes Agglomération

FACILITER LE PARCOURS DE SOIN DES SENIORS

Coordonner les acteurs de santé et médico-sociaux

En travaillant sur une logique de parcours de soin de la personne âgée, le projet vise à améliorer et optimiser l’aide apportée aux personnes âgées vivant à domicile. Il s’agit de définir un modèle organisationnel territorial permettant à tous les acteurs impliqués sur le parcours de soins de travailler de manière décloisonnée (médecins généralistes, infirmière, médecin spécialiste, travailleur social, psychologue, kinésithérapeute, référent des associations de bénévoles, contact structure résidentielle pour les personnes âgées). Cette dynamique implique également les aidants naturels (la communauté locale) et doit permettre aux non-professionnels d’être mieux impliqués dans l’accompagnement de la personne âgée.
Un des enjeux est de faire des maisons de santé un lieu d’accueil et d’information pour les patients et les aidants naturels.

Expérimentation d’outils numérique de coordination

Cette action est une déclinaison opérationnelle de l’action précédente. Elle vise à tester des solutions numériques innovantes permettant une meilleure prise en charge des personnes âgées et favorisant le maintien à domicile. Ces solutions numériques se concentrerons sur la détection de la perte d’autonomie, le partage d’informations entre professionnels et les possibilités de consultation à distance.
Un des enjeux est de pouvoir créer un lien plus fort entre l’écosystème médical de la ville et l’hôpital.

Formation des intervenants

La prise en compte de la personne âgée sur une logique de parcours de soins pour la maintenir à domicile le plus longtemps possible impose aux différents intervenants d’évoluer et de monter en compétence. Cette action vise à recenser les compétences indispensables à maîtriser sur un territoire donné pour favoriser le maintien à domicile des personnes âgées.
L’intervention d’un ergothérapeute pour adapter le logement des personnes âgées est une piste que les partenaires souhaitent explorer.
De façon plus large, la prévention des risques à domicile est un secteur qui demande une requalification des aidants professionnels mais aussi des actions de sensibilisation auprès des aidants naturels et des personnes âgées elles-mêmes (publics cibles).
L’expérimentation d’une « smart ambulance » permettant d’optimiser la gestion des urgences en milieu rural requiert également une requalification du personnel ambulancier.

Développer l’offre de prévention santé et l’accompagnement de l’évolution du domicile 

Offre de service « prévention-santé »

L’objectif de cette action est de développer la prévention sous une forme globale. Activité sportive, nutrition, gestion du stress, etc.. Cette action touche un public plus large que les seniors d’aujourd’hui et tentera de proposer un contenu permettant à tous de bénéficier de nouveaux services permettant d’éviter le plus longtemps possible la perte d’autonomie due notamment aux maladies chroniques.

L’enjeu est de montrer l’intérêt et la valeur ajoutée du préventif par rapport au curatif. La prévention santé implique une diminution de la prise de médicaments, une diminution des hospitalisations et de fait une économie non négligeable pour l’ensemble du système de santé. La diminution des coûts de prise en charge des personnes âgées est un des résultats attendus de cette action.
Le sport santé sera un levier d’expérimentation prioritaire, car il est apparu en adéquation avec les caractéristiques du territoire transfrontalier (lieu propice à la pratique du sport adapté).

Offre de nouveaux services pour accompagner l’évolution de l’habitat des personnes âgées

Cette action vise à expérimenter de nouveaux services favorisant le maintien à domicile des personnes âgées. Une partie de cette action sera consacrée à l’évolution du domicile des personnes âgées pour prévenir la perte d’autonomie.
L’idée est également de pouvoir d’appuyer sur les démonstrateurs de solutions innovantes qui pourront être déployés dans le cadre du PITEM CLIP.
La Région Ligurie, en partenariat avec l’université de gênes, souhaite expérimenter l’utilisation de drônes pour la surveillance des zones reculées voire pour l’acheminement de médicaments.
Globalement, tous les partenaires souhaitent développer un système permettant aux personnes âgées d’être accompagnées dans l’évolution de leur domicile, notamment après une hospitalisation.

Nouvelles

"Interferenze. Luoghi di cortocircuito, dove la cultura cura" intende coinvolgere la popolazione rispetto al tema dell’invecchiamento e delle malattie neurodegenerative attraverso l’arte e la cultura. Interferenze nasce dal desiderio di concretizzare il welfare culturale, a partire dal presupposto che cultura e salute si possono integrare per il benessere delle persone.
Les 6 et 7 juillet dernier, les partenaires français et italiens du […]
Expérimentation de l’efficacité du système Tv-Assist Dem chez les personnes âgées fragiles […]
0
BUDGET TOTAL
0
BUDGET FESR
0
CONTREPARTIES